Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



lundi 27 juin 2016

Philippe Starck a fait un chai

L'œil est une idée de plus, quasi grecque


Inauguration du nouveau chai du Château Les Carmes Haut-Brion dont le pessac-léognan fait la course en tête depuis deux millésimes. C’est vraiment le chouchou de tout le monde, envoyez les bravos et les hourras à Guillaume Pouthier, il les mérite puisque c’est lui qui fait (et c’est Stéphane Derenoncourt qui conseille). Guillaume a vinifié 2015 dans ce chai techniquement remarquable (en même temps, on n’imagine pas des gens sérieux faire des chais qui fonctionnent moyen).

Ce chai est aussi une merveille à regarder. 
Cette forme de cuirassé du XIXe siècle posé sur un étang, c’est vraiment une idée de génie et c’est une réalisation hors-pair. C’est beau d’un bout à l’autre et de haut en bas. L’idée, c’est Philippe Starck, designer, qui l’a eu, grâce lui soit rendue. Il parle d’une lame qui jaillit des flots. Il y a une fulgurance, mais pas celle-là. Pas grave, c’est un type qui a des idées formidables à intervalles réguliers. Souvenez-vous, la maison vendue dans le catalogue des Trois Suisses, il y a déjà longtemps. Les plans ainsi commercialisés ne valaient pas cher et la maison était vraiment belle à regarder. C’était en 1994, les moins de vingt ans peuvent chercher sur Wikipedia.

Alors quoi ? 
Starck me fait penser à Ribéry ou à Papin. C’est un grand pro, mais il parle. Et quand il parle, on se dit qu’il ferait mieux de laisser ses œuvres parler pour lui. Ou laisser parler l’architecte qui a rendu possible les idées du designer (qui n’est pas architecte, évidemment). C’est Luc Arsène-Henry, grand architecte du vignoble, un monsieur sobre et discret qui s’est d’ailleurs exprimé drôlement et finement.

Que dit Starck ? 
« L’architecture est une émotion, le vin est une abstraction donc pas question de faire de l’architecture aux Carmes Haut-Brion. »
« La magie a besoin d’une crypte. » 
« Ce chai est un non-bâtiment. » Et, plus tard, « C’est un bâtiment dans sa vérité. » Bon.
« C’est une garantie d’intemporalité en dehors de toute pensée
de mouvement. »
Et, plus tard « Il colle à son programme ». Re-bon.
« Le génie qui transforme les raisins des Carmes, c’est celui des millions de gens qui ont travaillé là avant nous. » Des millions ? N'exagérons rien. Je parierais plus sur Guillaume Pouthier et son équipe, moi. Starck a cette mauvaise manie du gloubi-boulga esotérico-pipoteux qui fait marrer tout le monde. C’est dommage parce qu’il a une sincérité (tout au fond, bien cachée dans son énorme talent).
Et pour finir, il a expliqué que tout ce qui avait été fait dans le vignoble avant son arrivée avènement était à peu près « inutile », c’est son mot. Messieurs Jean Nouvel, Christian de Portzamparc, Mario Botta, Ricardo Bofill, Alberto Pinto, Norman Foster et tous les autres, fine fleur de l’architecture mondiale, apprécieront.  Faut-il pourrir le travail des autres pour faire valoir le sien ? Ben non. Avec les copains, on a ricané un peu. Ben oui.

Et puisqu’on parle de Jean-Pierre Papin 
Il était là, le fameux JiPéPé, baptisé P-A-P-1 par les Guignols. Visitant la cave privée du domaine, il explique autour de lui que le propriétaire à tous les millésimes de Mouton. Quelqu’un lui demande à partir de quel millésime et Papin de répondre « Tous, de A à Z. » Magnifique. Du Ribéry, presque.



La photo : mon iPhone and I.