Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mercredi 18 janvier 2017

Mes magnums (29)
un saint-émilion qui porte beau



Château Monbousquet, grand cru classé de Saint-Émilion 2006 

Ce qu’il fait là
On a toujours envie de saluer les gens dont le goût du travail bien fait les implique à fond dans leur passion. Ainsi de Gérard Perse. Quand il a acquis Monbousquet en 1993, tout le monde a raillé le nouvel arrivant. Aujourd’hui, son 93 (et les suivants) se classe(nt) parmi les tout meilleurs de l’appellation. C’était sans doute la bonne façon de faire taire le poulailler. Stand up ovation.

Pourquoi on l’aime 
Dans ce millésime souple et aimable, le vin est franc du collier, très long, il porte beau sa personnalité et on se dit qu’on lui donnerait bien encore trois ou quatre ans de cave.

Combien et combien 
600 magnums, 98 euros le magnum, en vente au château.

Avec qui, avec quoi 
À table. Avec de bons amis. Des bons vivants, pas des chipoteurs.

Il ressemble à quoi 
Il ressemble pile poil à nos envies de saint-émilion, à l’idée qu’on s’en fait avant de se servir un verre.

La bonne heure du bonheur 
À dîner. Gérard Perse le conseille avec un filet de chevreuil. Profitons de la saison pour vérifier ça. En tous cas, l’accord fait envie.

Le bug 
On ne trouve pas du chevreuil dans tous les hypers.

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve 
Ampleur suave et soyeuse, tannin ultra-fin, le beau style d'un monbousquet parfaitement épanoui, classique et long. 16/20



Ce texte a été publié sous une forme différente dans ENMAGNUM n° 5.
Il fait partie de la série "Interviews de magnums".

Toutes les photos de cette série sont signées Fabrice Leseigneur.

Voici ENMAGNUM #06, en vente chez votre marchand de journaux depuis quelques jours