Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération". Nicolas de Rouyn



jeudi 18 juillet 2013

Ariane de Rothschild, world wine lady



En partant, on laisse une trace, une résonance dont l’ampleur célèbre l’œuvre accomplie. À l’heure de la mort, il n’y a plus d’égalité devant le souvenir et les grands sillages imposent qu’on les suive. En épousant Benjamin de Rothschild, Ariane a vite compris vers quoi son destin l’emmenait. Il fallait continuer. La disparition de son beau-père, le baron Edmond, a précipité les choses. La mort n’arrive jamais à point nommé, toute disparition est prématurée. Devant l’ampleur des responsabilités, Ariane n’a pas choisi, elle s’est organisée.
Parmi les joies du baron Edmond, le vin. « Plus je connais le vin, plus il m’aime », disait-il. Sur sa tombe, une émouvante épitaphe rappelle cette passion devenue une entreprise, bien sûr. La Compagnie vinicole Baron Edmond de Rotschild avait déjà vu le jour. À une époque où l’on avait le sens de la mesure, il avait refusé d’acquérir Château Margaux, lui préférant une délicieuse et discrète villégiature, le château Clarke, à Listrac. Ne pas prêter le flanc à la critique, ne pas aiguiser de jalousies. Ses cousins Rothschild déjà propriétaires de Mouton pour les uns et de Lafite pour les autres, il a choisi de ne pas en rajouter. Clarke, donc et quelques autres dans des appellations périphériques, des étiquettes inconnues. Et comme il était également co-propriétaire de Lafite, la qualité de sa cave ne faisait aucun doute. Ariane dit de cette cave qu’« elle est immense ». Sans doute. Immense aussi, l’ambition vinicole de la famille. « Je dois poursuivre et amplifier l’œuvre entreprise, rappelle-t-elle, ces vignobles ne sont pas de simples actifs capitalistiques. Nous prolongeons l’histoire viticole de la famille en gardant bien présent à l’esprit que nous devons transmettre plus que ce que nous avons reçu. » Il y a quelques années, dans un silence feutré, toujours, Ariane et Benjamin de Rothschild ont tissé des liens avec Pablo Alvarez, le grand homme de Vega Sicilia, vin mythique d’Espagne depuis longtemps déjà et plus que jamais. L’idée était de produire ensemble un autre grand vin. Des terres furent acquises conjointement, puis plantées. Là, quelques années passèrent, la vigne poussait. Le premier millésime qu’ils ont jugé capable d’affronter la critique internationale est le 2009, un vin puissant et noir destiné à un bel avenir. Ensemble, ils lui ont choisi un nom de baptême, ce sera Macàn, c’est fort et ça claque comme un étendard, comme un ordre. Le 2010, peut-être, arrivera jusque chez les grands cavistes parisiens.
Dans le même temps, des progrès considérables sont accomplis dans les vignobles français du groupe. Clarke, le listrac, grimpe peu à peu dans les classements. Les-laurets, un puisseguin-saint-émilion, n’est pas en reste. De même pour malmaison, le moulis et peyre-lebade, le haut-médoc. Que dit le Bettane & Desseauve ? Sur Château Clarke : « Les 54 hectares de vignes (…) sont soignées comme dans un cru classé. » Sur le vin : « Nez expressif, fruits rouges, cerises, puis notes réglissées. Bouche tendre et onctueuse, belle longueur sur la fraîcheur, tanins d’une belle finesse. » En clair, c’est délicieux, ce vin. Au-delà de la qualité des productions, Edmond a transformé les parcs de ses châteaux en de merveilleux jardins dotés d’une statuaire classique étourdissante. Chez eux, la vigne ne vient pas lécher les façades, non. Ariane n’a pas été en reste, qui y a installé une belle partie de la collection de sculptures contemporaines dont elle et Benjamin ont fait une autre passion. Clarke est aussi une maison de vacances pour les filles du couple et une maison de réception où Ariane traite les affaires qui l’exige. Son amour pour cette propriété montre à quel point elle est devenue « rothschildienne », nous a confié Nicolas de Rabaudy, fameux journaliste, confident et biographe d’Edmond.
Et il y a les vignobles lointains. L’Afrique, l’Amérique, l’Océanie. Encore des histoires de familles.
En Afrique du Sud, vignoble historique, associé à la famille Rupert, les Rothschild produisent un grand rouge. En Argentine, c’est avec les Dassault et dans le cadre du Clos de Los Siete initié par Michel Rolland que la bodega Flechas de Los Andes a vu le jour. C’est ce même Michel Rolland qui conseille Ariane et Benjamin depuis 1998, appelé en renfort quelques semaines après la mort d’Edmond. En Nouvelle-Zélande, voilà Terry Peabody, fin viticulteur, qui leur prête main forte pour créer un cru, Rimapere, ce qui signifie « cinq flèches » en maori. Le monde est si petit, tout d’un coup. Pour autant, il ne semble pas qu’il y ait de nouveaux projets en instance. Ou alors, discrétion oblige, nous n’en saurons rien dans l’immédiat. Peu à peu, Ariane de Rothschild a pris une place importante, voire prépondérante dans la gestion des vignobles, comme à la banque dont elle est aujourd’hui la vice-présidente, ce qui permet à Benjamin de se concentrer sur d’autres sujets. Bien entendu, elle ne s’est pas improvisée vigneronne, mais elle donne son imprimatur aux stratégies des gens en charge, elle prend les décisions que les professionnels du CVBER préparent.
Elle précise : « Benjamin est au courant de tout, toujours. » 



La photo : signée Mathieu Garçon. 
Ce sujet est paru sous une autre forme dans le supplément mensuel des Échos, Série limitée.

5 commentaires:

  1. Deux siècles d'antériorité, à tout casser ; mis à part quelques Chartrons légendaires, qui dit mieux ?

    RépondreSupprimer
  2. La famille von Neipperg : on n'est pas loin du millénaire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste et quelques maisons de Champagne

      Supprimer
  3. Mouton Cadet: c'est un super vin. Grandissime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouton-Cadet est élaboré par Baron Philippe de Rothschild, aujourd'hui par Philippine de R. Pas Ariane. C'est l'autre branche.

      Supprimer